• Je suis aux jus depuis août 2013, d'abord à 100% et maintenant à 80% - quasi disparition des douleurs (mais j'avoue avoir encore une tendance à être accro au gruyère! il parait que c'est à cause de la caséine contenue dans le lait, qui est une drogue...)
    Une excellente vidéo qui pourrait te plaire, sur nos intestins, et le pourquoi de nos comportement alimentaires : "ces bactéries qui nous gouvernent" http://www.youtube.com/watch?v=7FEkZpSmMI0 

    Je suis aussi interpellée par tes insomnies, Isabelle, ayant souffert du même problème! Insomnies qui se sont aggravées lors du passage au tout cru. Une histoire de détox, parait-il. Et d'ammoniaque présent dans le cerveau, en raison de l'état d'acidose. bref, je te recommande vivement de prendre de l'Ornithine, selon ce protocole : prendre  l’ornithine, au coucher, 1gramme le  premier soir.  2 grammes deuxième soir. Puis  3 grammes et ensuite 4 grammes. Continuer à 4 grammes au coucher tous les soirs jusqu'à ce que vous ayez un bon sommeil.    

    http://artdevivresain.over-blog.com/article-dormez-vous-bien-avez-vous-pense-a-l-acido-amino-therapie-60108379.html 

    J'ai retrouvé le sommeil grâce à cela - parfois encore des ratés, bien sûr, dans les moments de stress surtout, mais quel changement dans le sommeil! Et donc, quelle énergie récupérée! 

    Excellent cru à toi! et tant pis si l'entourage ne comprend pas (quoi, tu manges pas de protéines?? lol!) Ma réponse à ma mère atteinte de colopathie, mon père diabète, mes tantes cancer, et autres pathologies qui se régalent de leur steack arrosé de vin : bah essaie quelques jours, après on en rediscute...personne n'a encore essayé, et ils n'en discutent plus...) 

    Comme vous, pour améliorer le sommeil, en plus de l'ornithine, j'ai dû apprendre à respecter une règle d'or : dodo à 22h maxi, sinon après, c'est parti jusque 2-3h du mat...

    Autres choses que j'ai mises en place :

    - je coupe la box le soir (les ondes wifi perturberaient également le sommeil) effet placébo ou pas, je dors mieux avec la box éteinte. Idem pour les portables, aucun dans la chambre.

    - je fais une mini séance de méditation/relaxation/mise en condition pour le dodo (comme toi, Magda, j'avais peur d'aller au lit!! alors je dis à mon cerveau le soir : je suis calme, je m'endors, je suis relaxée....et ainsi de suite, cela m'apporte quelques effets bénéfiques)

    - ayant aussi longtemps été sous "médication" chimique pour la fibro, j'ai tout remplacé par du millepertuis (cela fait effet 3 semaines après le début de la cure) - j'en prends 900mg par jour, cela me fait beaucoup beaucoup de bien, je suis plus zen et plus relaxée de manière générale, donc le sommeil moins perturbé par de l'anxiété éventuelle

    - idem avec un mélange de plantes "relaxantes" que je prends le soir

    - et je me suis fait un petit mélange d'huiles essentielles que je "sniffffe" le soir :o))

    - Attention aussi aux apports alimentaires, si je mange le soir, du sucre en particulier, je ne dors pas! Si je me contente de mon jus de fruit/légume avec quelques noix de cajou à grignoter, je dors très bien. Et toujours, éviction totale du gluten qui est un danger pour le système nerveux, entre autre....

    Le plus dur à perdre, c'est l'habitude de manger devant la tv le soir, c'était mon moment "relax" - j'ai dû arrêter la TV (pas bon pour le sommeil non plus) et je privilégie la lecture au calme, voir l'écriture -

    Magda pour répondre à ta question concernant l'apport de sucre avec les jus, je te dirai que dans un premier temps tu devrais privilégier les jus de légumes, verts en particulier (crus of course). Investir dans un extracteur est vraiment utile (et Dieu si on en dépense inutilement parfois...). Avec le temps, ton taux de sucre va se réguler de lui-même - ton corps est tout simplement déréglé et encrassé. Le fait de le régénérer avec d'abord des jus, ensuite des aliments crus, va te permettre par la suite de pouvoir consommer à nouveau des sucres sans souci. Maintenant, il y a sucre et sucre, les sucres naturels contenus dans les fruits n'auront pas les mêmes effets que les sucres raffinés, à éviter absolument, d'ailleurs.

    J'ai vu aussi passer un message sur les pb intestinaux, là le remède est simple : jus pomme/carotte, basifiant. + Aloé verra (6c à soupe par jour) + pollen frais (1c à soupe/jour) avec cela tu vas basifier et donc désenflammer tes intestins. Laloé verra va aider à cicatriser. Le pollen frais contient plein d'acides aminés (proches de ceux contenus dans le placenta maternel) > nécessaire pour la régénération des cellules. Premiers résultats sous 48h garanti. Plus tu tiens dans le temps, plus tu cicatrises tes intestins et ton tube digestif, donc plus tu élimines à nouveau naturellement et donc tu perds du poids, tu détoxifies, tu retrouves la pêche...

    Après 15 jours, commence à diversifier tes jus, mais reste bien sous la forme de jus (c'est la fibre qui est difficile à digérer et ton tube a besoin de "vacances :o))

    Cela va bientôt être la saison aussi, pour remettre les reins d'aplomb (et surrénales, souvent en souffrance) : jus de pastèque/persil : 1 verre par jour : pipi garanti ! Après 15 jours d'ailleurs, les cernes noires sous les yeux s'estompent généralement (elles sont signes de mauvais fonctionnement du foie pour la partie interne/supérieure - de mauvais fonctionnement des reins pour "toute " la cerne)
    J'ajoute aussi dans mes jus du gingembre et du curcuma fais (un tout petit bout, le goût est très fort!). Le curcuma est un anti inflammatoire naturel puissant (je souffrais de "pseudo polyarthrite" : j'ai mal comme une polyarthrite sans en avoir les signes biologiques) : ça aussi s'est fortement amélioré. Seuls mes poignets me font encore souffrir parfois, mais tellement moins qu'avant. Quant aux autres douleurs (genoux, cheville, sacro-iliaque, cou, coudes, mains, doigts) elles ont tout simplement disparu!
    Voilà et au milieu de tout ça, quand j'ai faim : banane! (basifiant aussi, et contient du tryptophane, excellent pour le sommeil aussi!), mais tout le monde ne le supporte pas, donc à essayer.

     Et toujours, le dira-t-on assez : pas de gluten !! Très très mauvais pour les intestins...

    Enfin, j'avais aussi cette sensation d'implosion imminente du cerveau, une sorte de "surpression" interne, ça poussait sous la caboche - mis sur le compte de symptome "fribro" par les docteurs (en gros, y'a rien, c'est dans ta tête et ferme là donc, hypocondriaque!) lol - et bien, cette sensation-là aussi s'est envolée! La malbouffe, la malbouffe, mère de tous les maux!

    Quand j'ai commencé les jus, je pesais 107kg - j'en suis à 75 maintenant, et autant dire que je me sens bien mieux, même si je n'ai pas retrouvé les 60 kg de ma jeunesse, ma taille d'avant la fibro, les médoc, la cortisone qui m'a fait tant de tort et que j'ai pris scrupuleusement pendant plus d'un an (+ 40kg en un an...)

    Bref, je ne peux que rejoindre Isabelle concernant l'extracteur, c'est un investissement, certes, mais un bon investissement (et comme toi, des investissements, j'en ai fait en tout genre, y compris une magnétiseuse qui m'a couté assez cher....)

    Les jus faits avec un extracteur n'ont rien à voir avec ceux d'une centrifugeuse. Si j'avais tenté cette cure avec une centrifugeuse, je n'aurais pas continué et je n'aurais pas tenu comme je l'ai fait. Comme toi Isabelle, j'ai acheté cet extracteur en état d'urgence et c'est mon naturopathe qui m'a guidée pour cette cure. Je lui dois la vie car quelques mois avant de le rencontrer, je m'étais posé un ultimatum : j'avais décidé de mettre fin à mes jours sous 6 mois si la souffrance continuait, sans espoir de guérison, ni même sans compréhension de la raison de cet état - que les docs qualifiaient presque d'hypocondriaque voire cas psychiatrique - que je les exècre! Leur connaissance sur la santé est en fait tellement limitée!

    Consommer uniquement des jus durant plusieurs semaines est important dans la démarche, car cela permet de reconstituer les cellules du corps avec tous les apports nécessaires (négligés dans la nourriture "moderne") tout en laissant le tube digestif au repos - et ce repos et IMPERATIF. Là est le secret : le tube digestif, les intestins. Une fois ces organes remis en fonctionnement, tout le reste guéri, tout, absolument tout.

    Mais comment dire à tonton cancéreux qui vient de subir une ablation de l'estomac qu'il aurait pu éviter cela ? Surtout quand aucun toubib (ou peu) ne cautionne. Pourtant, l'état d'acidité dans lequel se trouve ne corps modernes est bien la raison du cancer, entre autre...

    C'est à cause du mauvais état de ton tube digestif que tu as mal quand tu manges du cru, les fibres sont très difficiles à digérer. L'extracteur sépare les fibres du jus, que dis-je, de l'essence du fruit, du légume. Avec des jus, à 100% au départ, tu n'auras plus mal au ventre, garanti sur facture. Le peu que je dormais, j'étais réveillée la nuit, tordue de douleurs abdominales, comme une brûlure à l'intérieur, du haut en bas. Quelle douleur, quand j'y repense! Je ne pouvais plus rien manger à la fin, à peine des soupes, et encore, en petites quantités - et pire, je ne perdais même pas de poids!)

    En résumé : basifier, nettoyer, détoxifier, reminéraliser.

    Voilà ce qu'apporte une cure de jus (extracteur indispensable, le moins cher est l'oscar DA 900, allias Vitalmax, c'est ce que j'ai et j'en suis ravie, nettoyage facile et rapide, bon rendement, résistant)

    Passer au jus, c'est changer des habitudes parfois très néfastes, c'est faire une "entorse" à la vie sociale, au rythme familial, c'est s'opposer aux avis quasi unanimes de notre entourage qui ne nous soutient pas (quoi, pas de protéines, mais t'es pas en carrence? que des jus? mais t'es folle, tu vas tomber malade!) Seuls les résultats que tu ressens, les améliorations, physiques et psychologiques comptent, seul ton propre corps t'incite à continuer. Et tu te sens tellement bien que tu le fais sans difficulté. C'est comme arrêter de fumer, tu te dis après coup que ce n'était pas si terrible que ça, au contraire.

    Les pb "spycho" que j'ai pu avoir dans le passé : envolés!! C'était la nourriture, pas moi le problème!! Quand je pense aux nombre de mauvaises décisions que j'ai pu prendre dans ma vie, sous l'influence des poisons que nous ingurgitons chaque jour ! Parfois, la non connaissance, le refus du corps médical, quant à ces faits : la nourriture est la base du problème. Le cru est la solution à grand nombre de pathologies graves : oui parfois le système en place m'écoeure. Que l'on mette en place un régime sans gluten dans les hôpitaux psychiatriques, et que l'on dise quels en sont les (bons) résultats.

    Des conseils, on peut en trouver plein. Ce qui est certain, c'est que le cru fait la quasi unanimité chez tous ceux qui s'y mettent, que ce soit pour une raison médicale ou autre.

    Les 3 premiers jours, je n'ai fait que dormir, j'étais épuisée, puis ensuite, j'ai eu une pêche! comme je n'avais plus eu depuis des années - plus besoin de comater dans le canapé. Mes journées, c'était debout à 10-11h, un peu vaisselle-ménage-repas, sieste 3-4h, re-repas, un peu de vie familiale, mais si peu, et hop, redodo. Je pleurais beaucoup, j'étais hyper sensible à toute remarque, très susceptible, fatiguée en permanence. Je devais exercer mon cerveau à penser "positif" car il était toujours négatif - c'était comme une gymnastique, un effort de chaque instant. Je pensais que cet effort était nécessaire, normal - bah non, ce n'est pas normal - être bien dans sa tête, c'est notre état naturel - sans les poisons...

    Les premières douleurs se sont espacées au bout de 8 jours, j'ai rapidement retrouvé ma capacité à ouvrir des bouteilles par exemple (je n'y arrivais plus). Mettre le clignotant était douloureux, ça aussi ça a disparu rapidement.

    J'ai tenu le coup 100% jus durant 5 mois, juste 1 ou 2 écarts - depuis Noël, je "remange" régulièrement - je dirai que je suis 80% jus, 20% solide (toujours éviction totale du gluten : je me sens dépressive le lendemain, quand j'en consomme par inadvertance ou manque d'info sur les produits. Depuis que je remange, certaines douleurs qui avaient disparu sont revenues, et je sais que c'est le fromage (mon péché mignon) qui en est responsable.

    De peur que "tout" ne recommence, je me suis remise aux jus à 100% depuis 8 jours, ben devine, j'ai moins mal aux poignets....

    Ha, fini aussi l'hyper-émotivité qui me "caractérisait" et me faisait perdre mes moyens :  je ne suis plus émotive...au contraire, j'adoooore maintenant pouvoir faire le tri dans toutes ces émotions que je ressens.

    Autre effet inattendu : les couleurs me paraissent plus vives qu'avant, je ne sais pas si c'est le fruit de mon imagination ou si mon oeil voyait plus gris, mais en tout cas, la vie en couleurs c'est vachement mieux!

    Je rajeunis littéralement : ma peau change, se raffermit, mes rides s'estompent, les cernes aussi. Ma peau est plus douce, plus ferme (je ne refais pas encore de sport, pourtant mon corps change comme si j'en faisais!). Le blanc de l'oeil est plus blanc qu'avant. Il y a plein de détails comme ça que tu remarques au fur et à mesure.

    L'idéal, c'est d'essayer, … et l'essayer, c'est l'adopter comme dit la chanson.

    Dernière chose : ne force pas ton corps pour le moment, M, fais de la marche si tu le sens, bouge bien sûr, mais ne force pas, nourris ton corps avant, fais le ménage, apporte-lui les éléments essentiels dont il a besoin. Tu verras, tu te mettras à bouger seule, sans forcer, l'envie viendra d'elle-même.

    Cerise sur le gâteau les filles : mon homme me soutient à 100% . Ca n'a pas été facile au début (son surnom c'est charal..) En plus, mes dépenses en tout genre l'ont rendu, comment dire, fermé à toute optique de traitement alternatif. Pour la machine, je lui ai menti au départ - je lui ai dit qu'une copine me l'avait prêtée. Il l'a cru un temps, puis a fini par comprendre. Le budget passé dans les légumes (120 € par semaine en moyenne) l'a fait aussi bien râler, mais d'un autre côté, je n'achète rien d'autre, donc on s'y retrouve au final.

    Ce qui l'a fait changer d'avis : j'ai retrouvé la santé, la bonne humeur, une certaine joie et mes glandes diverses se remettant en route : retrouvé la libido! Depuis, il adhère à cette cure, boit parfois des jus avec moi et va volontiers faire le ravitaillement de fruits et légumes...

    Voilà, j'espère que votre santé s'améliore autant que la mienne, soyons tous crus :o))


    votre commentaire
  • Comment j'ai vaincu la douleur et l'inflammation par l'alimentation

    http://www.lanutrition.fr/bien-dans-son-assiette/bien-manger/les-regimes-sante/le-regime-sans-gluten-et-sans-caseine/un-extrait-de-comment-j-ai-vaincu-la-douleur-et-l-inflammation-par-la-dietetique.html

     

    Comment j'ai vaincu la douleur et l'inflammation par l'alimentation

     

     


    votre commentaire
  • Atteinte de problèmes de santé importants, dont une rectocolite hémorragique, Claudie a pu continuer à vivre normalement, et à avoir des enfants, grâce au fait de manger cru. Après avoir fait instinctivement une cure d'aliments crus pendant 9 mois, elle a par la suite découvert les jus et leurs bienfaits.

    Aujourd'hui assistante maternelle, Claudie est une femme active qui fait également du sport, cultive un jardin mandala, vient de créer une association : "Mon corps, ma terre promise, etc". Claudie savoure désormais la vie et en fait profiter les gens autour d'elle !

     


    votre commentaire
  • Témoignage de Marylène, médecin généraliste qui présentait des symptômes de hypothyroïdie et fatigue chronique et comment les fruits, les jus et un mode de vie physiologiques ont bouleversé sa vie et sa pratique …


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique