• La consommation des fruits en fonction de l'état du corps

    Voici un article publié par Morgane Artaim, fondatrice du groupe Facebook  Happy and Healthy  concernant la consommation des fruits en fonction de l'état du corps  (sous-vital, normal-vital, sur-vital), selon le naturopathe Eric Darche.

    « Je trouve ce texte d'autant plus important que l'on conseille, en veux-tu en voilà, le fameux jus de citron quotidien le matin sans prendre en compte l'état de la personne et ses besoins réels. On voit aussi beaucoup, lors des transitions, des conseils qui incitent à manger des fruits à gogo alors qu'une fois encore il y a quelques précautions à prendre selon le profil.

    Note : il est important de faire la différence entre un aliment contenant des acides ou non (alcalin, neutre ou acide) avant de rencontrer notre palais/nos intestins et son potentiel alcanisant et acidifiant APRES la digestion 

    " Il existe 4 catégories de FRUITS.

    - Les fruits secs : dattes, figues, etc ; ce sont les fruits déshydratés qui ne posent pas de problème en terme d'acidité. Ils sont riches en sucre en général.

    - Les fruits amylacés : qui contiennent particulièrement des amidons comme la banane ou la châtaigne et ne posent pas de problèmes en terme d'acidité.

    - Les fruits oléagineux : qui contiennent particulièrement des acides gras : amandes, noisettes, pistaches etc., ne posent pas de problèmes en terme d'acidité.

    - Les fruits aqueux qui contiennent de l'eau, des nutriments et DES ACIDES. Bien qu'il s'agisse d'acide faible, ils sont à consommer avec prudence, surtout chez les personnes SOUS-VITAL ; c'est à dire ayant une énergie vitale et métabolique restreinte. En général, elles sont sensibles au froid, à la chaleur et à l'effort.

    Il existe des fruits AQUEUX MI-ACIDES : comme la pomme, la poire, la pêche, la cerise, l'abricot etc.

    Et les fruits AQUEUX ACIDES comme les agrumes : pamplemousse, orange, citron etc.

    Au-delà de ce terrain sensible, toutes les personnes quelles que soient leur terrain de base (sous-vital, normal-vital ou survital) qui sont ponctuellement fatiguées, ne devraient pas abuser de ces fruits et au contraire les consommer très modérément.

    La consommation de fruits acides est plus conseillé l'après-midi dans un estomac vide, ou encore le soir que le matin. Cela s'explique par les oxydations qui sont plus performantes en mi-journée ou en fin de journée que le matin tôt.

    De plus, les fruits acides sont mieux métabolisés en été qu'en hiver.

    Les fruits acides sont mieux métabolisés lorsque l'on est reposé et détendu que plutôt fatigué, stressé et contrarié.

    Il est déconseillé de boire des jus d'orange le matin en hiver. Et le pire et de l'associer avec un féculent style croissant ou morceau de pain. C'est le meilleur moyen d'avoir un rhume !

    En fonction de la constitution : sous-vital, normal-vital, et survital, la consommation des fruits sera différente, en règle générale.

    En effet, le sous-vital ne devrait pas consommer de fruits aqueux le matin en hiver surtout. Mais une petite pomme mi-acide (la plus douce possible) vers 17 heures loin du repas de midi et du soir (donc pas en pleine digestion) est tout à fait envisageable.

    Le sous-vital (de naissance) aura intérêt à consommer en règle générale peu de fruits aqueux mi-acides ou acides.

    Le normal-vital ou le survital pourra en consommer un peu plus.

    De plus, l'activité physique individuelle et le climat (chaud ou froid) sont des éléments à prendre en compte dans la consommation plus ou moins importantes des fruits aqueux, que l'on soit sous-vital, normal vital ou survital.

    Symptômes trahissant une dévitalisation de l'organisme :

    - peau sèche avec tendance aux crevasses et gerçures.
    - muqueuses respiratoires très sensibles et facilement irrités par le froid.
    - écoulement nasal et oculaire, facilement déclenché par le froid.
    - selles décolorées 6 à 24 heures après avoir absorbé un excédent de fruits.
    - brûlures en urinant 6 à 24 heures après avoir absorbé un excédent de fruits.
    - aphtes ou dépapillation de la langue 6 à 24 heures après avoir absorbé un excédent de fruits.
    - impression désagréable ou douloureuse ressentie dans les dents en mangeant des fruits.
    - frilosité, nervosité, insomnie.
    - ongles cassants, fragilité osseuse. Perte très importante des cheveux.
    - hypotension, dévitalisation générale.
    - crampes, spasmes.
    - brutale impression de fatigue une heure après avoir mangé des fruits.
    - baisse importante du tonus sexuel,
    - fatigabilité chronique
    - etc."


    votre commentaire
  •  

    David, 50 ans, sportif de haut niveau,végétarien depuis 16 ans, à tendance frugivore depuis 2 ans


    votre commentaire
  • L'ALIMENTATION VIVANTE & CRUE DÉTAILLÉE POUR LES SPORTIFS

    Site créé par Pierre, 28 ans, sportif de haut niveau, végétalien en alimentation vivante depuis 2013

    LE SPORTIF VIVANT

     

    http://lesportifvivant.com/

     


    votre commentaire
  • 5 bonnes raisons de boire du jus de concombre (bio !)

     

    Article ici


    votre commentaire
  • Eliminer le diabète en 30 jours : TOUT SIMPLEMENT CRU

    Guérir du diabète, c'est possible ! Et sans se bourrer des produits toxiques de Big Pharma, au contraire : grâce à la nourriture crue ! Manger des légumes, des fruits, des graines, crus et biologiques, et c'est tout : la prise d'insuline est arrêtée, la tension sanguine redevient normale, la glycémie se stabilise, la santé revient ! C'est ce que propose le Dr Cousens du Centre de l'Arbre de Vie, en Arizona.

    http://www.rawfor30days.com

    Faites circuler l'information ! Et mangez cru !


    votre commentaire
  • Comment jeûner ?

     

    Article d'Eric Müller: ici


    votre commentaire

  • votre commentaire