• Les nutriments des végétaux

    Cliquez sur l'image pour l'agrandir ...


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • Un résumé pour mieux comprendre et mieux démarrer ce changement d'alimentation qui est la régénération !


    votre commentaire
  • Epinards


    votre commentaire
  • Le concombre


    votre commentaire
  • Comment réduire le sel dans notre assiette sans déprimer nos papilles gustatives?

    Voici quelques succulentes alternatives que Sonya Anvar, dont l'article complet figure sur son site, utilise au quotidien:

    • Le jus de citron: son goût acidulé rappelle celui du sel. Dans mes salades comme dans mes légumes cuits, j’adore ajouter du citron!
    • Les algues marines: comme la wakame (mon algue préférée), contiennent le plus haut taux de sodium du règne végétal. Une once de wakame cru contient 244 mg of sodium, simplement parce que les algues proviennent de l’eau de mer. Une autre délicieuse algue: le petit goémon. On saupoudre les algues dans nos salades, dans nos soupes, ou dans nos vinaigrettes.
    • Le sel de céleri: que l’on peut facilement faire chez soi. Prendre un pied de céleri que l’on tranche en cubes et que l’on met au déshydrateur. Lorsque le céleri est déshydraté, on le passe au moulin à café pour en faire une fine poudre. À notre sel de céleri, il est aussi possible d’ajouter des fines herbes séchées – les possibilités de saveurs sont donc bien vastes!
    • La vinaigrette de fruits: pour rehausser les salades. Qui a dit qu’une vinaigrette se devait d’être salée? Une salade verte que l’on arrose d’un coulis de fruits passés au mélangeur est un vrai délice. Une sauce avec des fraises, du basilic et du jus de citron est succulente. Une autre des mes préférés: de la coriandre, une orange, un poivron rouge et un petit morceau de gingembre. Miam!!
    • Les sauces à sel réduit: telles le tamari, la sauce Bragg, la Nama Shoyu ou la coconut aminos. Ce sont des sauces style sauce soya, avec peu ou pas de sel.  il faut bien les magasiner, car certaines ont un contenu en sodium relativement élevé. La plupart sont issues de la fermentation du soya, sauf la coconut aminos, qui vient de la noix de coco. Alternatives intéressantes, mais qui restent tout de même, pour la plupart, salées ou à base de soya.
    • Le vinaigre de cidre: qui, un peu comme le jus de citron, ajoute un goût acidulé rappelant le sel à nos salades. Vous pouvez concocter vous-même du vinaigre de cidre aromatisé, en y laissant macérer quelques semaines des herbes de votre choix.

    Avec une recette de jus qui comblera votre besoin de sel (à passer à l'extracteur de jus) :

    Six trucs pour manger salé sans sel

    Merci, Sonya ! smile


    1 commentaire
  • (Julien Allaire Naturopathe)

     

    Les bienfaits d'une mono diète 

     

    Les effets d'une telle diète se font remarquer très vite :

    • aucune sensation de lourdeur après le repas, plus de somnolence associée à la digestion, donc plus besoin de faire la sieste, ceux qui s'endorment automatiquement après un repas n'auront plus cet inconvénient.
    • bien que cela semble paradoxal, on a autant de force, voire plus de force que lors des repas mélangés. En effet, on considère que le corps dépense le tiers de son énergie quotidienne pour effectuer la digestion des différents repas. Lors une mono diète, on ne dépense pratiquement pas d'énergie pour la digestion. Le gain en énergie est donc considérable et compense l'apparent manque de nourriture.
    • nette diminution de la fatigue, voire disparition totale de la fatigue au cours de la journée.
    • amélioration du sommeil
    • la force récupérée (normalement utilisée pour la digestion) est disséminée dans d'autres parties du corps, et spécialement dans le cerveau. L'énergie est donc mieux distribuée. Les facultés de réflexion et d'inspiration s'en trouvent accrues. L'énergie libérée peut aussi servir à augmenter les forces du corps pour guérir plus rapidement lorsqu'il est malade.
    • une sensation de légèreté habite le corps. C'est très agréable. On ressent le nettoyage qui s'effectue progressivement en quelques jours. La peau s'embellit en se purifiant.
    • les intestins sont un peu bouleversés par le changement alimentaire ; les selles et les urines peuvent être différentes, c'est normal au cours de cette désintoxication.
    • même si la mono diète n'est effectuée qu'une fois par semaine, elle fait baisser le taux de toxémie qui encombre le corps.
    • un seul aliment par repas permet d'éliminer, cela aide donc le corps à se débarrasser progressivement de son éventuelle surcharge pondérale. Ainsi, le corps s'affine, le ventre perd du volume (il n'y a plus de fermentations). Même si la perte de poids n'est pas énorme en kilogrammes, les rondeurs non souhaitées s'éliminent peu à peu
    • lors de toute thérapeutique naturelle, il faut commencer par un nettoyage du corps. Si cette désintoxication n'est pas effectuée, les meilleurs médicaments naturels seront inefficaces. Et la maladie durera longtemps. Après le nettoyage du corps, la médication naturelle agira d'autant plus rapidement.

    Précautions

    Il est important et recommandé de boire beaucoup pour faciliter l'élimination des toxines, puisque celles-ci sont considérablement augmentées : eau, tisanes (chardon marie, romarin, fumeterre, artichaut, pissenlit pour le foie) (thym, plantain pour purifier le sang)

    Comme dans le cas de toute désintoxication, des réactions du corps peuvent survenir : boutons, urines de couleur différente ... c'est le corps qui se nettoie.

    A la fin de la diète, reprendre une bonne alimentation progressivement, en ne faisant pas trop de mélanges lors des premiers repas

    Quand la pratiquer ?

    • quand on est malade et que l'on ressent que la maladie est due à un encombrement du corps en toxines de toutes sortes : aliments, médicaments, pollution..
    • après un repas trop copieux, des excès alimentaires et après la période de Noël et Nouvel An
    • après un choc psychologique
    • aux changements de saison
    • si on constate une surcharge pondérale
    • avant d'effectuer un changement vers une alimentation naturelle plus saine
    • avant de commencer une thérapeutique naturelle
    • en cas d'allergies et d'intolérance alimentaire pour tester ce qui convient au corps et ce qui ne lui convient pas
    • en cas de douleurs chroniques (maux de tête, arthrites diverses)

    Quand le corps est encrassé, il cherche lui-même à éliminer ce qui l'encombre. Il utilise pour cela les émonctoires. Selon les individus, il choisit d'éliminer :

    • par les voies respiratoires : toux, crachats, nez qui coule
    • par les voies urinaires : urines chargées, calculs ou sable
    • par les intestins : diarrhée
    • par la peau : boutons, eczéma, sueur,
    • par le foie et la vésicule biliaire : sécrétion biliaire importante, calculs 

    Lorsque l'on constate ce genre de dérangements dans le corps, il sera bon de pratiquer la mono diète qui renforcera la fonction de nettoyage et l’accélérera.

    Avertissement

    En aucun cas la mono diète ne doit être prise pour base d'un régime ou d'une alimentation permanente. Elle est conseillée uniquement temporairement dans le but d'éliminer les toxines du corps, donc durant quelques jours ou bien un repas par semaine. Utilisée en permanence la mono diète pourrait entraîner des carences.

    La mono diète ne remplace pas les médicaments, elle leur permet de mieux agir après la désintoxication du corps.

    La mono diète n'exclut pas non plus la consultation auprès d'un spécialiste de santé.

    Source : http://www.sos-detresse.org/conseils-pratiques/mono-diete.htm

     


    votre commentaire
  •  

    Le céleri et le céleri-rave sont deux variétés de la même espèce. Si toutes deux sont riches en fibres, elles présentent toutefois des différences en matière de composition vitaminique et minérale. À l’inverse du céleri-rave, le céleri branche constitue une source intéressante de caroténoïdes (bêta-carotène et lutéine) et de vitamine B9. Il contient en revanche légèrement moins de vitamine K, de vitamine B6, et de phosphore que le céleri-rave.

    Composé à 95 % d’eau, le céleri contient peu de nutriments énergétiques. Protéines et lipides ne sont présents qu’en toutes petites quantités, tandis que les glucides ne dépassent pas 3 grammes aux 100 grammes. Il s’agit par conséquent d’un légume très peu calorique, comme le radis ou l’aubergine.

    Il apporte de la vitamine K, de la vitamine C, des vitamines du groupe B, notamment B6, du bêta-carotène (provitamine A) et un peu de

    vitamine E.

    Le céleri est également source de lutéine, un caroténoïdenon pro vitaminique A (qui ne se transforme pas en vitamine A), mais doté de propriétés anti oxydantes.

    Son eau de constitution fournit de nombreux minéraux et oligo-éléments potassium sodium, mais aussi phosphore,magnésiumferzincmanganèsesélénium

    Ses fibres sont très abondantes, et essentiellement constituées de celluloses et d'hémicelluloses. Elles confèrent à ses branches leur texture ferme et croquante.

    Source : http://sante.lefigaro.fr/mieux-etre/nutrition-aliments/celeri/que-contient-celeri


    votre commentaire